ATELIER DE COMPREHENSION ET DE MAÎTRISE DES MECANISMES DE LA CONVENTION UNESCO 2003

ATELIER DE COMPREHENSION ET DE MAÎTRISE DES MECANISMES DE LA CONVENTION POUR LA SAUVEGARDE DU PATRIMOINE IMMATERIEL

20 AU 24 septembre 2010 à Libreville

-----------------------------------------

Un atelier de compréhension et de maîtrise des mécanismes de la Convention pour la Sauvegarde du Patrimoine Culturel Immatériel aura lieu à Libreville du 20 au 24 septembre 2010. Cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel en République Gabonaise.

Il convient de rappeler que la ratification de la Convention 2003 pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel par le Gabon est un acte majeur de l’engagement de ce pays en faveur de la protection de son patrimoine culturel. Cet atelier national répond à la nécessité de renforcer les capacités des dépositaires de ce patrimoine immatériel chargés d’en assurer la sauvegarde pour le bénéfice des générations actuelles et futures.

Par ailleurs, le Gabon, en ratifiant cette Convention en 2004, s’est engagé à :

- prendre des mesures nécessaires pour assurer la sauvegarde de son patrimoine culturel immatériel ;

- Identifier et définir les différents éléments de son patrimoine culturel immatériel, avec la participation des communautés, des groupes et des organisations non gouvernementales pertinentes ;

- Dresser un ou plusieurs inventaires de son patrimoine culturel immatériel ;

- Adopter une politique générale visant à mettre en valeur la fonction du patrimoine culturel immatériel dans la société et à intégrer la sauvegarde de ce patrimoine dans les programmes de planification ;

- Désigner un ou plusieurs organismes compétents pour la sauvegarde de son patrimoine culturel immatériel ;

- Encourager des études scientifiques, techniques et artistiques ainsi que des méthodologies de recherche pour une sauvegarde efficace de son patrimoine culturel immatériel ;

- Adopter des mesures juridiques, techniques, administratives et financières appropriées ;

- Assurer la reconnaissance, le respect et la mise en valeur du pci ;

- Maintenir le public informé des menaces qui pèsent sur ce patrimoine ainsi que des activités menées en application de la Convention ;

- Assurer la plus grande participation possible des communautés, des groupes et, le cas échéant, des individus qui créent, entretiennent et transmettent ce patrimoine, et les impliquer activement à la gestion.

L’objectif global de cet atelier est d’accroître la prise de conscience et d’améliorer la compréhension de la Convention 2003 pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel pour une mise en valeur efficace.

Les objectifs spécifiques de ces travaux sont les suivants :

- Présenter la Convention dans ses principales articulations.

- Expliquer les processus d’élaboration et de validation des Listes représentatives (LR) et des Listes de sauvegarde urgence (LU).

- Présenter et expliquer la méthodologie d’élaboration et de soumission des rapports périodiques sur la mise en œuvre de la Convention du patrimoine culturel immatériel.

- Elaborer et adopter des recommandations pertinentes à l’endroit de toutes les parties prenantes pour la mise en œuvre effective de la Convention.

- Etablir une liste de partenaires qui participeraient à la mise en œuvre de la Convention.

Cet atelier est co-organisé par le Ministère de la Culture et le bureau multi-pays de l’UNESCO à Libreville.

M.E.L.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Les commentaires sont clôturés

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×