CONFERENCE INAUGURALE DE L'ECOLE DU RASSEMBLEMENT (EDR)

 

 

Paul Mba Abessole, Conférencier EDR

vue des participants

                                                             Directeur EDR

 

 

Le Rassemblement Pour le Gabon (RPG) a lancé officiellement les activités de l'Ecole du Rassemblement (EDR) le samedi 30 mars 2013, à son siège national sis à Petit-Paris, dans le 3ème Arrondissement de Libreville. A cette occasion, une conférence inaugurale a été animée par le Président du RPG, Paul Mba Abessole. Elle portait sur le thème:"Le changement".

Avant l'exposé du Président du RPG, le nouveau directeur de l'EDR, Madame Véronique Okome Beka a saisi  opportunité pour adresser ses remerciements au Président du RPG qui a bien voulu lcettea placer à tête de cette structure de formation. Par ailleurs, elle lui sait gré de sa disponibilité. Madame Okome Beka a, en outre, promis de tout mettre en oeuvre pour mériter la confiance placée en elle. L'organisation de la conférence et le choix du Président comme principal orateur traduit, selon le Directeur de l'EDR, son souci de matérialiser la présence de son établissement et de manifester sa ferme volonté de se mettre au travail. Cette conférence inaugurale, a-t-il poursuivi, permettra aux participants d'être édifiés sur les missions, les objectifs et les attentes de la nouvelle école. C'est dans la même veine que Madame Okome Beka annonce que les concertations sont entamées afin d'asseoir son action et de composer son équipe de travail.

Reprenant un extrait du discours que le Président du RPG a prononcé lors de la cérémonie de présentation des voeux, le 16 février 2013, Madame Véronique Okome Beka a souligné que:"Nous devons donner une nouvelle vision des partis politiques qui, aujourd'hui, se sont transformés en prisons ou en tombeaux pour nos intelligences. Nous devons casser les murs de ces prisons pour voir le Gabon et les Gabonais dans toutes leurs dimensions politique, économique, sociale et culturelle. Rompons avec les systèmes de pensée aveugles, incapables de prospective et propres à maintenir les hommes  dans l'obscurantisme." Tout ce qui précède justifie, de l'avis du Directeur de l'EDR, le choix du thème : le changement. Enfin, Madame Okome Beka a demandé aux personnes de bonne volonté de quelque bord que ce soit d'apporter leur expertise à l'Ecole du Rassemblement.

Avant d'entrer dans le vif du sujet, le conférencier Paul Mba Abessole a demandé au nouveau directeur de l'EDR de mettre la conviction dans son action tout en prenant soin de préciser que l'Ecole du Rassemblement se situe au-delà du RPG. Cette école s'adresse à tous les compatriotes. Elle doit permettre à ses militants de s'ouvrir aux autres. Paul Mba Abessole recommande que les enseignements soient donnés à tous les Gabonais sans exception. Aussi a-t-il averti à ses amis politiques qu'il allait parler en tant qu'intellectuel. Autrement dit, son propos ne sera pas partisan.

S'agissant de la conférence proprement dite, le conférencier a d'abord décliné les grandes articulations de son exposé, à savoir:

1. La définition du changement.

2. Les niveaux de changement.

3. Les conditions du changement.

4. Les exigences du changement.

5. La mise en oeuvre du changement.

6. La résistance au changement.

7. Les ressources humaines pour le changement.

8. Le RPG, un parti résolument inscrit dans la problématique du changement.

Mba Abessole a défini le changement comme étant le fait de partir d'un état à un autre. Ce changement peut être progressif ou regressif.

Par exemple, on peut changer en abandonnant ce que l'on est pour devenir un autre. Ce genre de changement est aliénant. On devient par conséquent étranger à soi-même. Par contre, on peut changer en restant fidèle à ce qu'on est. En somme, le changement est une transformation, une évolution.

En ce qui concerne les niveaux de changement, l'on peut retenir des changements endogènes et des changements exogènes. Il faut ajouter que les hommes et les femmes, les intelligences et les choses peuvent être soumis au changement.

Les hommes et les femmes doivent être libérés des préjugés alors que les intelligences doivent être libérées de l'ignorance en se rendant flexibles.

Le changement est conditionnée par:

- la proximité: il faut discuter avec des gens que l'on veut changer. Il faut les fréquenter;

- la formation: Etre formé c'est être entraîné pour faire telle ou telle chose;

- les moyens de diffusion de l'information;

- la valorisation du principe qui veut que si quelqu'un a réussi dans un domaine, d'autres peuvent faire la même chose;

- la disponibilité;

- l'implication: nécessité de discuter avec ceux qui sont concernés par le changement.

En ce qui concerne les exigences du changement, il faudrait retenir que le changement appelle une rupture. Avec le changement on se sépare de quelque chose. Il faut seulement éviter que la rupture soit aliénante. Elle doit être ancrée dans nos cultures. On doit arriver à la transformation de ce qui existe aujourd'hui à l'état de modernité.

C'est l'intelligence, instrument qui permet la compréhension du fonctionnement des choses, la découverte du monde et de ses lois, la distinction et l'établissement des relations entre les choses, qui doit être utilisée pour la mise en oeuvre du changement. Il faut une méthode pour distinguer les choses. Il y a plusieurs méthodes:

- méthode par la rupture;

- méthode homéopathique;

- méthode des petits pas;

- méthode de l'inondation;

- rebellion.

Il faut être capable d'inventer en dehors du système pour éviter l'abrutissement, car l'intelligence ne peut pas aller en prison.

Quant à la résistance au changement, Paul Mba Abessole en  distingue plusieurs formes, à savoir:

- l'inertie;

- le dilatoire;

- l'argumentation qui donne lieu à des discussions interminables;

- le sabotage;

- la révolte.

Par rapport aux ressources humaines, il convient de dire que le changement doit être pensé et mené par des hommes et des femmes. Le changement est une idée, un objectif pour les hommes. Il doit être expliqué. A ce sujet, le conférencier a identifié quatre types d'hommes et de femmes de changement. Il s'agit des:

- ignorants;

- naïfs;

- sceptiques;

- sages: ceux qui se posent des vraies questions et en cherchent des réponses. Ils sont endurants, déterminés, fidèles, incorruptibles, ouverts, travailleurs, généreux, disponibles et stables.

S'agissant de la position de son parti relativement au changement, Paul Mba Abessole estime que le RPG est la seule formation politique qui parle du changement en des termes identiques depuis qu'elle existe. Le RPG parle des choses valables pour n'importe quel Gabonais. Ses idées sont basées sur l'homme. Il s'agit de:

- l'instruction;

- la santé;

- le logement;

- le travail.

Tout changement qui ne tient pas compte de ces quatre exigences n'est qu'illusoire, a-t-il martelé. Tout Rassembleur doit se mettre au travail, car personne ne fera rien à sa place. A ceux qui croient profiter du travail des autres se ravisent. Le moment venu, il n' y aura que des pleurs et des grincements de dents, a-t-il prévenu.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Les commentaires sont clôturés

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×