DISCOURS DE LA MAJORITE REPUBLICAINE POUR L'EMERGENCE

Le discours qui suit a été prononcé à Libreville le 15 septembre 2012 par Paul MBA ABESSOLE, Président du Rassemblement Pour le Gabon (RPG).

    "Militants et Sympathisants des Partis Politiques de la Majorité Républicaine Pour l'Emergence

     Chers compatriotes,

 

Mercredi dernier, le 12 septembre 2012, pendant une heure, le monde entier, puisque nos médias sont sur satellite, et les Gabonais, dans leur ensemble, ont suivi la déclaration du Président de la République devant le Parlement, réuni en Congrès.

En communiquant ainsi avec les Gabonaises et les Gabonais, le Président de la République a mis en relief l'un des lieux par excellence d'expression démocratique dans un pays de droit. Son message, à travers les medias, a été largement suivi.

Qu'il nous permette de lui adresser respectueusement nos vives félicitations. L'aisance avec laquelle il s'est exprimé devant la représentation nationale a démontré, s'il en était encore besoin, qu'il sait où il va. Et quand un chef définit clairement ses objectifs, il rassure ses amis et ses collaborateurs.

Quel beau rappel de notre diversité culturelle! Quelle belle affirmation de notre identité spirituelle que nous devons sauvegarder à travers l'espace et le temps! Elle fait corps avec la musique de nos intonations, la cohabitation de nos différences, le dialogue tolérant de nos religions, notre liberté, le souci constant de notre unité, la communion à nos pères fondateurs. Bref, l'essentiel de ce qui constitue le fondement de notre République a été souligné.

Comment, après cette interpellation lancée à tous et à chacun de nous, ne pas combattre avec la plus grande fermeté ceux qui veulent détruire ce que nos ancêtres ont construit à la sueur de leur front, parfois au péril de leur vie?

Les Partis politiques de la Majorité Républicaine pour l'Emergence mettront tout en oeuvre pour l'unité de notre Nation et pour la consolidation de notre démocratie. Ils s'engagent également à défendre les institutions de notre République contre toutes les tentatives de déstabilisation ouvertes ou masquées par ceux qui proposent de fausses solutions à nos préoccupations légitimes.

La Majorité Républicaine rejette l'idée d'une Conférence Nationale sans objet. Il y a vingt deux ans, cette rencontre avait permis des avancées significatives: le passage du monopartisme au multipartisme, la liberté d'expression. Mais elle a aussi malheureusement  entraîné, dans son sillage, des avatars, produits de la politique politicienne, oubliant l'économie et l'entretien des acquis. Au lieu de rassembler ceux-ci, nos amis politiques d'hier ont coupé les ailes d'Air Gabon et abattu les antennes de Gabon Télécom; ils ont bloqué le développement de notre réseau routier, malgré les énormes moyens dont ils ont disposé. La Majorité Républicaine Pour l'Emergence condamne le tribalisme, le racisme, la violence, toute volonté hégémonique.

En revanche, elle soutient l'idée de l'adoption d'un dispositif législatif pénalisant ces maux qui, à ses yeux, sont des expressions des égoïsmes qui font tant de torts à notre pays. La Majorité Républicaine Pour l'Emergence préconise le primat de l'intérêt général sur les intérêts particuliers. Elle veut exalter un patriotisme éclairé et promouvoir les valeurs citoyennes.


Nous sommes bien conscients des conditions difficiles dans lesquelles vivent certains de nos compatriotes. C'est précisément à cause de cela que nous soutenons le Président de la République dans la mise en oeuvre du Plan Stratégique du Gabon Emergent en vue de résoudre les problèmes économiques et sociaux auxquels nous sommes confrontés.


Depuis trois ans, nos rêves prennent progressivement forme dans la réalité. Des hôpitaux et des routes sont en reconstruction dans tout le pays; les Gabonais veulent qu'"on les laisse avancer". Le temps de se demander comment faire est terminé. Il faut agir maintenant.


Notre Majorité connaît les préoccupations des Gabonaises et des Gabonais. Elle sait qu'elles ne peuvent trouver des solutions dans des discours démagogiques. Elle s'efforce actuellement de résoudre la question des prix des biens de consommation courante, de transport, de santé, de scolarité, d'emploi, d'attrait des investisseurs, etc. Aujourd'hui, avec le Plan Stratégique Gabon Emergent, le train doit prendre de la vitesse.


Au bout du compte, nous demandons aux jeunes d'être très vigilants. Bon nombre de sirènes murmurent des airs somnifères à leurs oreilles. Qu'ils ne se laissent pas abuser. Ceux qui leur tiennent des discours de violence sont des désespérés, sans programme, sans objectifs précis. Ils ont semé le vent, ils récoltent à présent une tempête qui remue les eaux dans tous les sens et qui ne laisse aucune chance même à des navigateurs expérimentés. Ils n'ont plus rien à perdre. Ils n'ont que faire que vous vous fassiez bastonner par la police, du moment qu'ils sont cachés dans leurs maisons ou derrière les touffes d'herbes, dans le quartier des cocotiers et d'Atsibetsos ou dans les marécages de la rivière Arambo. Eux, ils sont pris en charge par la sécurité sociale ou par des assurances privées, mais vous, pas. Nous savons que le pays a été laissé par eux, dans un état déplorable. Vous, vous êtes au chômage avec ou sans diplôme, à la recherche d'un premier emploi. Tous les obstacles que vous rencontrez, soyez-en certains, ont été posés par ceux qui prétendent aujourd'hui vous vouloir du bien.


Nous vous demandons de rejoindre les Partis de la Majorité de votre choix. Retrouvez d'autres jeunes qui réfléchissent sur leur avenir et sur celui de notre pays. Mobilisez-vous autour du Président de la République et proposez-lui vos idées positives. Vous avez à votre disposition un Plan Stratégique Gabon Emergent. Il veut intégrer les idées productives de tous les partisans de Gabon d'Abord. Les vrais enjeux sont là. Ne nous laissons plus distraire par des gens qui ne savent plus distinguer ce qui est important de ce qui est secondaire.


Partis de la Majorité Républicaine Pour l'Emergence, soyons fédérateurs, mettons-nous debout, marchons, refusons les combats d'arrière-garde pour nous inscrire dans une vraie dynamique de progrès.


Je vous remercie."


 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Les commentaires sont clôturés

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×