INSTALLATION DU PRESIDENT DU CONSEIL PROVINCIAL RPG

paul-mba-abessole-accueilli-par-ngomo-sima.jpgpaul-mba-abessole-esquissant-des-pas-de-danse.jpgpaul-mba-abessole-devant-un-groupe-socio-culturel.jpgle-secretaire-executif-du-rpg-dr-benoit-mba-mezui-a-partir-de-la-droite.jpginstallation-pierre-ngomo-sima.jpg

 

 

installation-du-president-du-conseil-provincial-du-rpg-du-woleu.doc installation-du-president-du-conseil-provincial-du-rpg-du-woleu.doc

INSTALLATION DU PRESIDENT DU CONSEIL PROVINCIAL DU RPG DU WOLEU-NTEM, PIERRE NGOMO SIMA

A la tête d’une forte délégation composée du Secrétaire Exécutif, le Dr Benoît MBA MEZUI, des secrétaires nationaux originaires de la Province du Woleu-Ntem et du Président du Conseil Communal de Libreville, Gabriel OBIANG OTOGHO, le Président du Rassemblement Pour le Gabon, Paul MBA ABESSOLE, a séjourné à Oyem, du 30 mars au 1er avril 2012, afin d’y présider la cérémonie d’installation du Président du Conseil Provincial, Pierre NGOMO SIMA.

Cette manifestation politique s’est déroulée le samedi 31 mars 2012 dans la salle d’écoute sise derrière la Mairie du 1er Arrondissement d’Oyem.

La cérémonie d’installation a été lancée par l’allocution du Président du Conseil Communal d’Oyem, François NTOUTOUME NZE, qui a félicité le Président du RPG relativement à son élection à l’Assemblée Nationale et au prestigieux poste de 5ème Vice-président de cette Institution. Il a par ailleurs exprimé sa joie et celle des militants de sa circonscription politique de revoir leur  leader.

L’installation du Président du Conseil Provincial du Woleu-Ntem a été précédée de la lecture de la décision portant nomination des membres du Bureau du Conseil Provincial. Cette lecture a été faite par Marie Zoé MFOUMOU, Directeur Adjoint de Cabinet du Secrétariat Exécutif. Avant d’inviter Pierre NGOMO SIMA à prendre place dans son fauteuil, Paul MBA ABESSOLE a demandé à ce dernier de ne pas avoir peur d’assumer ses responsabilités au sein du RPG, parti que d’aucuns croient, à tort, mort.

Pierre NGOMO SIMA a procédé, à son tour, à l’installation de ses différents collaborateurs.

Il convient de rappeler que le Président du RPG a prononcé deux allocutions au cours de cette cérémonie :

-          l’une, adressée à l’ensemble des militants présents ;

-          l’autre, destinée essentiellement au Président du Conseil Provincial.

La première, qui précédait l’allocution de Pierre NGOMO SIMA, était une mise en garde adressée à ceux qui se réclament encore du RPG mais qui naviguent dans les eaux d’autres leaders politiques. A ceux-là, il a rappelé la question que Jésus avait posée aux disciples qui sont restés avec lui, après le départ de ceux qui n’acceptaient pas qu’il ne leur donne pas l’argent : « Et vous, vous voulez aussi partir ? » Autrement dit, Paul MBA ABESSOLE a invité ceux qui veulent partir de le faire maintenant parce qu’il n’a pas l’argent à leur donner. Ils doivent le faire maintenant parce que son Parti va devoir affronter d’autres épreuves plus dures que celles qu’il a connues, sans oublier de rappeler que la vérité n’est pas synonyme de nombre et que MBA ABESSOLE ne doit rien à personne. Il a également fustigé le comportement de certains responsables qui tiennent des réunions de l’ex Union Nationale dans leurs maisons. Si ces responsables le souhaitent qu’ils rejoignent les rangs de cette entité politique dissoute. Paul MBA ABESSOLE ne comprend pas aussi comment les ressortissants du Woleu-Ntem se sont engagés dans un débat aussi stérile que celui de la nomination d’un Premier ministre originaire du Woleu-Ntem. Il les a exhortés d’ouvrir leurs esprits et de rechercher le sens profond des choses. Aussi a-t-il annoncé que les militants fidèles vivront les résultats de leur patience.

Dans sa deuxième intervention, essentiellement axée sur les conseils prodigués à Pierre NGOMO SIMA, l’un des militants qu’il connaît depuis de très longues années et dont il sait qu’il défend les idées de sa jeunesse, Paul MBA ABESSOLE dit avoir travaillé avec le père de l’intéressé dans un autre cadre.

En guise de conseils, il recommande :

-          d’éviter d’être populaire, car on ne devient pas chef à cause de sa popularité. Avec la popularité, a-t-il poursuivi, il est difficile de savoir ce qui est bien et ce qui ne l’est pas ;

-          d’apprendre à être humble ;

-          d’être soi-même et fidèle ;

-          d’identifier ceux qui font avancer les choses, même s’ils ne sont pas instruits ;

-          de se méfier des bavards et de tout ce qui est facile, car les choses faciles ne relèvent pas de Dieu ;

-          de travailler avec ses collaborateurs tels qu’ils sont, car chacun d’eux a des qualités et des défauts.

Se tournant du côté des sages, il leur a demandé de bien encadrer le Président du Conseil Provincial.

Quant à NGOMO SIMA, il a eu une pensée particulière pour tous les notables qui l’ont soutenu depuis son jeune âge, au premier rang desquels son père qui lui a d’ailleurs recommandé de ne jamais se séparer de MBA ABESSOLE. Il s’est ensuite interrogé sur la persistance de l’incompréhension dont son leader est victime. A ce sujet, Pierre NGOMO a trouvé la réponse à son interrogation dans la Sainte Bible qui rappelle que «  le monde est dirigé par le roi du mensonge et le peuple est sous son influence. »  Aussi a-t-il fait remarquer à MBA ABESSOLE que « votre difficulté à vous faire comprendre par ce peuple montre que vous n’êtes sûrement pas de ce monde. Vous êtes en mission. Les trahisons de ceux que vous croyiez être vos amis, toutes les humiliations que vous avez subies et que vous supportez sans désir de vengeance viennent confirmer que vous n’êtes pas de ce monde. Le sacrifice de soi est la meilleure preuve d’une volonté de servir l’humanité ».

Toutefois, NGOMO SIMA avertit : « que tous ceux qui ont accepté de marcher avec moi, avec le RPG sachent dorénavant qu’ils ne doivent rien attendre du RPG. Le RPG n’est pas un Parti Etat. Il est encore temps de se décider, soit de partir soit de rester soit d’adhérer. »

Il prévient par ailleurs que « la tâche est difficile, la responsabilité lourde ». Mais il sait qu’il n’est pas seul et qu’il ne veut pas être seul. C’est pourquoi il a conclu son propos en ces termes : « Ensemble nous sommes, ensemble osons, ensemble risquons, ensemble nous pouvons. »

 

Léonard MBA ESSOGHO

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Les commentaires sont clôturés

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×