Déclaration du 24 janvier 1990

 Le 18 mai 1989, nous avons eu l’heureuse opportunité d’expliquer au Président de la République les raisons profondes de notre action politique en lui indiquant notamment notre souhait de susciter un large débat national sur la démocratisation du système politique gabonais. Car pour nous, il fallait nous orienter vers la démocratie multipartiste que nous considérons comme une échéance incontournable.

Au sortir de cette audience avec le Président BONGO, nous avons constaté une identité de vues avec le Chef de l’Etat sur les principaux aspects de la démocratisation de notre pays.

C’est dans cet esprit qu’à la demande du Président de la République, nous avons accepté de participer à un travail de réflexion avec certains de ses collaborateurs.

Nous avons constaté que depuis cette date, le Président de la République a fait preuve de courage dans le sens de l’évolution de la politique gabonaise vers l’ouverture. En effet, les dernières assises du Comité Central du Parti Démocratique Gabonais constituent, à notre avis, un tournant dans la vie politique contemporaine du Gabon.

Le Mouvement de Redressement National (MORENA) accueille favorablement la création d’une Commission Spéciale pour la Démocratie dans le pays, ce qui témoigne de la volonté du Président BONGO d’amener le peuple gabonais vers une démocratie véritable.

Au vu de cette situation nouvelle,

-         Soucieux de remplir ses engagements devant l’histoire,

-         et conscient de la nécessité pour tous les Gabonais de conjuguer leurs efforts afin de relever les nouveaux défis,

Le MORENA

-         prend acte de cette importante avancée démocratique,

-         souscrit à compter de ce jour à cette politique d’ouverture et de changement,

-         décide d’observer une trêve pour permettre l’aboutissement heureux de ce processus initié par le Président de la République,

-         entend participer dorénavant à la vie politique nationale dans le cadre de la Majorité Présidentielle selon les modalités à fixer par le Président de la République, Chef de l’Etat.

 

 

                                           Fait à Libreville, le 24 janvier 1990

 

                                                       Pour le Comité Directeur

 

                                                          Paul MBA ABESSOLE

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Les commentaires sont clôturés

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×